Site Loader
Chaussage pour éviter les risques de chute

Le vieillissement de la population s’accompagne d’une augmentation du nombre de personnes souffrant d’ostéoporose ou d’os fragiles, ce qui signifie que les personnes âgées risquent davantage de tomber. Ces chutes surviennent le plus souvent au cours d’activités quotidiennes simples comme marcher, s’asseoir ou se lever d’une position assise. Si les raisons des chutes des personnes âgées sont nombreuses et variées, les causes les plus courantes sont les mauvaises chaussures.  

Les chaussures : un facteur environnemental précipitant la chute

Les chutes des personnes sont un problème trop important. On enregistre ce problème surtout chez les personnes en perte d’autonomie. On distingue principalement trois facteurs prédisposant provoquant des chutes:

–  Les facteurs de risque : vieillissement, maladies chroniques

–  Les facteurs précipitants intrinsèques: maladies cardiaques, vasculaires, neurologiques, métaboliques

–  Les facteurs précipitants extrinsèques: habillement, mobilier, obstacles au sol, conditions locales dangereuses ou inadaptées.

Souvent négligées, les chaussures font partie des facteurs précipitants extrinsèques de la chute. En effet, le port de chaussures inadaptées, maintenant mal le pied, trop lâches, à semelle glissante ou usée, est le plus fréquemment mis en cause. Les mauvaises chaussures sont l’un des produits les plus dangereux pour les séniors. Toutes personnes doivent pouvoir compter sur des chaussures qui lui sont entièrement adaptées. Il est donc important de bien les choisir, afin de se sentir en sécurité en marchant, et par conséquent prévenir les chutes.  Il est à noter que les risques de chute sont également importants lorsque l’on marche pieds nus ou en chaussettes. Les chaussures ouvertes à l’arrière du pied, les chaussons et les pantoufles sont aussi déconseillés. Ils sont peu stabilisants et accroissent le risque de glissade.

Chausson pour personne âgée: quels critères pour faire le bon choix ?

Le choix de chaussures adéquates est primordial dans la prévention des chutes chez les personnes âgées. Pour faire le bon choix, il est nécessaire de prendre en considération les critères suivants: la forme, la taille, l’épaisseur de la semelle, etc. Ces critères sont d’une influence considérable sur le confort et la sécurité lors de la marche. Selon une étude réalisée par Allan F. Tencer,  spécialiste en orthopédie et médecine du sport à Washington, certaines propriétés biomécaniques des chaussures augmentent le risque de chute, notamment la surface de contact semelle/sol et la hauteur du talon. 

Bien Choisir sa pointure

Une pointure idéale est primordiale dans le choix de chaussures. C’est le tout premier critère de sélection. Il faut opter pour la taille exacte et non pas approximative. Une pointure en dessous abîme vos pieds et vos orteils, et restreint la circulation de sang. Par conséquent, une sensation de douleur en marchant, accompagnée de frottement infligeant des plaies dures à soigner. Lorsqu’il s’agit d’une pointure en dessus, le risque de perte d’équilibre de même que de chute s’accroît, provoquant un syndrome post-chute. Ce dernier se caractérise par l’apparition de troubles psychologiques de l’équilibre et de la marche, constatés après être tombés.

Prêter attention à la semelle

Lors de l’achat des chaussures, il est judicieux de prêter attention à la structure et l’épaisseur de la semelle. Il existe de nombreux types de semelles, chacune ayant ses propres avantages et inconvénients. Pour ce qui concerne la prévention de chute, il est déconseillé de choisir une semelle trop lourde ou bien trop lisse. Une semelle à la fois fine et antidérapante est le meilleur choix à faire. Ces semelles sont en mesure de s’adapter à tous les sols aussi bien intérieurs qu’extérieurs.  Les semelles de crêpe, en caoutchouc ou en Vibram sont les plus conseillées.

Bon à savoir
En hiver, les routes sont glissantes. Pour éviter les chutes et pouvoir marcher convenablement dans la neige, il est pertinent pour les personnes âgées d’opter pour des chaussures dotées d’une semelle crantée.

Trouver la forme adéquate

A l’avant, il faut veiller à ce que le pied soit confortable du talon jusqu’au bout des orteils. Il ne faut en aucun cas que les orteils soient repliés. Cela peut produire des blessures et une sensation d’inconfort qui peut provoquer des chutes. Il faut éviter les chaussures à bouts pointus. Les chaussures à bout arrondi et légèrement haut sont les plus appropriées.

Quant à l’arrière, les chaussures doivent être intégralement fermées. Cela permet aux orteils d’assurer leur rôle stabilisateur en étant étalés comme il se doit. Non seulement, cela diminue le risque de glisser et de perdre l’équilibre, mais aussi protège la cheville.

D’autres critères importants !

Il est déconseillé pour les seniors de porter des chaussures à lacets. Les lacets peuvent se défaire lorsque l’on marche sans s’en rendre compte et peuvent provoquer une chute. Se baisser pour les nouer peut aussi créer un déséquilibre chez la personne âgée et par conséquent la faire tomber. Les chaussures les plus adoptées sont celles à enfiler avec une ouverture élastique. Il est également judicieux d’éviter les talons ayant une hauteur de 2,5 cm ou plus et d’opter pour les chaussures de ville à talon peu élevé. Les chaussures de sport sont aussi suggérées.

En conclusion, il existe une panoplie de modèles de chaussures. Pour une personne âgée, il faut choisir le bon chaussage pour préserver sa sécurité et sa sérénité. Le confort et la tranquillité doivent passer avant le design pour restreindre les risques des chutes.

Post Author: marc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *